// Mots-clés

Pseudo-courageux, faux iconoclastes

5 billets

Articles

Stephen Smith, journaliste « négrophobe »

Afrique XX1, N°6, hiver 2006 La sortie de "Négrophobie", ouvrage collectif de Boubacar Boris Diop, Odile Tobner et François Xavier Verschave, est une réponse cinglante à une injustice restée impunie : la sortie en 2004 de "Négrologie", un ouvrage raciste, salué pourtant unanimement par les médias et couronné du prix France télévision. Quoi qu’on puisse en dire, (...)

Philippe Val et Pétré-Grenouilleau, vainqueurs médiatiques par K.O

Ceci est un billet d’humeur. Pour les argumentations en bonne et due forme, écoutez Mehdi Ba ou lisez Odile Tobner. J’ai regardé la soirée Thema d’Arte sur l’esclavage, diffusé le lendemain du docu assez décapant sur France 5 à propos de la guerre d’indépendance au Cameroun. On dirait une remise en ordre. Tout d’abord, un documentaire intéressant et par moments (...)

L’avenir de l’Afrique en question : Parier sur l’humanisme africain ou jouer sur le fardeau de l’homme blanc

Par Arianne Poissonnier : MFI HEBDO Deux livres, deux regards étrangers sur l’Afrique. Constatant tous deux l’écart entre le continent et le modèle de développement dominant, Anne-Cécile Robert propose d’en tirer des enseignements pour rendre ce modèle plus humain, quand Stephen Smith n’a de cesse de culpabiliser les Africains pour cette distance. D’un côté, (...)

L’Afrique menacée par les "négrologues"

lundi 9 février 2004. Par Francis Laloupo Le Nouvel Afrique-Asie N° 173 - Février 2004 En Afrique, « Négrologie » (1), livre de notre confrère Stephen Smith publié chez Calmann-Levy, a suscité, a tout le moins, un sentiment d’indignation chez nombre de lecteurs. Parce qu’une part du discours développé dans l’ouvrage s’inscrit dans un climat actuel qui favorise (...)

« Françafrique », un documentaire qui vous veut du bien

Survie.org 7 février 2011 par Alice Primo Les 2 et 9 décembre derniers, pour la première fois, la diffusion d’un documentaire spécifiquement axé sur la Françafrique était largement médiatisée. Malgré l’horaire tardif de diffusion (23h10), nombre de téléspectateurs ont ainsi pu découvrir sur France 2 des images et des témoignages sidérants sur le rôle de la France (...)