// Mots-clés

Stephen Smith

22 billets

Articles

Stephen Smith, journaliste « négrophobe »

Afrique XX1, N°6, hiver 2006 La sortie de "Négrophobie", ouvrage collectif de Boubacar Boris Diop, Odile Tobner et François Xavier Verschave, est une réponse cinglante à une injustice restée impunie : la sortie en 2004 de "Négrologie", un ouvrage raciste, salué pourtant unanimement par les médias et couronné du prix France télévision. Quoi qu’on puisse en dire, (...)

L’avenir de l’Afrique en question : Parier sur l’humanisme africain ou jouer sur le fardeau de l’homme blanc

Par Arianne Poissonnier : MFI HEBDO Deux livres, deux regards étrangers sur l’Afrique. Constatant tous deux l’écart entre le continent et le modèle de développement dominant, Anne-Cécile Robert propose d’en tirer des enseignements pour rendre ce modèle plus humain, quand Stephen Smith n’a de cesse de culpabiliser les Africains pour cette distance. D’un côté, (...)

« Négrologie » : chère Afrique cauchemar

MANIERE DE VOIR N°79 Dans son livre Négrologie, Stephen Smith rend l’identité africaine responsable des maux du continent. Il écarte toute critique des rapports mondiaux et les apports de la sociologie. Une vision trop simple pour être juste PAR FRED EBOKO, Socio-politologue, chercheur à l’Institut de recherche pour le développement, Bondy, France. LE TON DU (...)

Maintenant, le Rwanda

C’était vers la mi-avril, dans la cour de l’hôtel Cortés, à Mexico, à l’heure du petit déjeuner, je lisais le journal. Une dépêche, en bas à gauche de la page sept, annonçait que le président du Rwanda et un haut responsable de la guérilla d’opposition - "tutsi" - étaient morts dans un accident d’avion - peut-être un attentat. Parfois on pose son journal, soufflé. Je (...)

Quand le gotha médiatique encense ou tolère la "Négrologie"

« Stephen Smith aime trop l’Afrique pour souffrir ses mensonges. Elle se meurt, dans la plus sanglante et douloureuse des agonies. Mais la faute n’en est pas d’abord à la colonisation ou à la mondialisation. […] Il faut lire Négrologie pour mieux aimer les Africains. » Francis Brochet, Le Progrès, 2 novembre 2003. « En tout cas, le constat, il y a trois points (...)

"J’étais avec Smith au Rwanda..."

Extrait de l’interview de Laurent Bijard par Hugo Thérond : « J’étais avec Smith au Rwanda, nous avions les mêmes opinions, et il ne se gênait pas pour les exprimer. Aujourd’hui il a complètement changé de discours, je ne me l’explique toujours pas... » Laurent Bijard était l’envoyé spécial du Nouvel Observateur au Rwanda en 1994. Il revient sur son parcours, sur (...)

A propos du droit de réponse de Stephen Smith à Colette Braeckman

Publié complaisament dans le Monde diplomatique, le droit de réponse de Stephen Smith à l’article de Colette Braeckman donne l’occasion, de revenir, 13 ans après, sur le virage à 180° du journaliste de Libération, considéré par certains comme un professionnel consciencieux pendant la période 1989-1994 [1]. Fin novembre 2006, le (...)

Damien Millet / L’Afrique incomprise - Comprendre pour sortir de l’impasse

Les incompréhensions concernant l’Afrique sont multiples. Dans les pays riches, ces malentendus sont souvent véhiculés par des médias officiels qui devraient avoir pour but d’ouvrir les yeux des citoyens sur des différences à propos desquelles il y a tant à apprendre, notamment sur une autre façon de concevoir le monde et la relation à autrui. Mais l’existence de (...)

Négrophobie : le procès

Odile Tobner, Boubabar Boris Diop, François-Xavier Verschave Négrophobie Réédité, le livre a été vendu 9.000 exemplaire en librairie. Vu sur le site des Arènes : : Le livre posthume de François-Xavier Verschave, mort quelques jours après avoir corrigé les épreuves de sa partie. Une presse famélique mais un excellent bouche-à-oreille a conduit le livre dans les (...)

Billets d’Afrique n°125, mai 2004

« Si six millions d’Israéliens pouvaient, par un échange standard démographique, prendre la place des Tchadiens à peine plus nombreux, le Tibesti fleurirait et une Mésopotamie africaine naîtrait sur les terres fertiles entre le Logone et le Chari. Qu’est-ce à dire ? Que « les » Africains sont des incapables pauvres d’esprit, des êtres inférieurs ? Sûrement pas. (...)

0 | 10 | 20